insolite

Affaire du chien à bord de la RAM: Lamia Kettani s'explique sur Facebook

Crédit : Yassine Toumi.
Affaire du chien à bord de la RAM: Lamia Kettani s'explique sur Facebook
février 11
11:44 2016
Partager

Critiquée pour avoir laissé son chien en liberté à bord d’un vol de la RAM, Lamia Kettani, épouse du patron d’Attijariwafa Bank, s’explique sur Facebook.

Les images ont fait le tour du Net ces derniers jours. Dans une vidéo, on voit un chien de petite taille en liberté dans un avion, manger directement dans un plateau repas placé sur la tablette. La propriétaire du chien assise à côté de l’animal est une personne publique : Lamia Kettani, épouse de Mohamed Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank. La concernée a fait l’objet d’une pluie de critiques sur les réseaux sociaux.

chien kettani

Alors, Lamia Kettani a, de manière surprenante, décidé de répondre à ce qu’elle qualifie de « campagne de dénigrement perpétrée par certaines personnes sur le web » en publiant un texte sur sa page Facebook. « Je rassure mes amis je ne suis absolument pas touchée », débute celle qui voyageait à New York. Ensuite, Lamia Kettani dévoile son argumentaire. Elle précise d’abord qu’il ne s’agit pas d’un pitbull mais d’un carlin (appartenant à sa fille). Ensuite, elle assure qu'elle s’est renseignée auprès de la RAM des règles en vigueur en matière d'animaux de compagnie et que celles-ci autorisent à bord des avions les chiens de moins de 5 kilos s'ils sont en cage ou en panier.

D’après elle, le chien est bien resté dans son sac, sur ses genoux, pendant les 7 heures de vol, sauf « 10 secondes » au moment où elle s’est assoupie... et l'animal a été filmé.

Lamia Kettani choisit aussi de justifier sa place en classe business. « Je n’ai pas changé ma nature économe, c’est juste les miles de ma famille ». Et de terminer par : « Pour conclure je dirai que j’espère que le bon dieu pardonnera à ces jeunes Facebookers ».

lamia kettanilamia kettani facebook

Tags
Partager

Lire aussi

  • Moumni

    Après tout, c'est bien marocain, faire ce que les autres ne peuvent pas avoir, c'est l'extase des "riches". J'ai bien vu d'autres! C'est malheureux pour ce genre de madame Tazi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss