Affaire du chien à bord de la RAM : Lamia Kettani s'explique sur Facebook

Critiquée pour avoir laissé son chien en liberté à bord d’un vol de la RAM, Lamia Kettani, épouse du patron d’Attijariwafa Bank, s’explique sur Facebook.

Par

Crédit : Yassine Toumi.

Les images ont fait le tour du Net ces derniers jours. Dans une vidéo, on voit un chien de petite taille en liberté dans un avion, manger directement dans un plateau repas placé sur la tablette. La propriétaire du chien assise à côté de l’animal est une personne publique : Lamia Kettani, épouse de Mohamed Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank. La concernée a fait l’objet d’une pluie de critiques sur les réseaux sociaux.

chien kettani

Alors, Lamia Kettani a, de manière surprenante, décidé de répondre à ce qu’elle qualifie de « campagne de dénigrement perpétrée par certaines personnes sur le web » en publiant un texte sur sa page Facebook. « Je rassure mes amis je ne suis absolument pas touchée », débute celle qui voyageait à New York. Ensuite, Lamia Kettani dévoile son argumentaire. Elle précise d’abord qu’il ne s’agit pas d’un pitbull mais d’un carlin (appartenant à sa fille). Ensuite, elle assure qu’elle s’est renseignée auprès de la RAM des règles en vigueur en matière d’animaux de compagnie et que celles-ci autorisent à bord des avions les chiens de moins de 5 kilos s’ils sont en cage ou en panier.

D’après elle, le chien est bien resté dans son sac, sur ses genoux, pendant les 7 heures de vol, sauf « 10 secondes » au moment où elle s’est assoupie… et l’animal a été filmé.

Lamia Kettani choisit aussi de justifier sa place en classe business. « Je n’ai pas changé ma nature économe, c’est juste les miles de ma famille ». Et de terminer par : « Pour conclure je dirai que j’espère que le bon dieu pardonnera à ces jeunes Facebookers ».

lamia kettanilamia kettani facebook

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.