Monde

126 blessés dans l’attentat à Ouagadougou dont la Marocaine Leila Alaoui

126 blessés dans l’attentat à Ouagadougou dont la Marocaine Leila Alaoui
janvier 16
10:19 2016
Partager

Au moins 22 personnes ont été tuées lors de l’attaque jihadiste au centre ville de Ouagadougou samedi 16 janvier. La photographe marocaine Leila Alaoui qui était sur place a été blessée.

Au moins 22 personnes ont été tuées lors de l’attaque jihadiste au centre ville de Ouagadougou, a affirmé à l’AFP sous couvert d’anonymat une source sécuritaire faisant état d’un bilan provisoire.

« Il y a au moins 22 morts », a affirmé cette source alors que dans la nuit des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d’une « vingtaine de morts ». Aucun bilan officiel n’a été donné mais deux ministres ont confirmé qu’il y avait « des morts » sans pouvoir donner de chiffre exact et alors que les opérations ne sont pas encore terminées.

La photographe marocaine Leila Alaoui qui travaillait sur un projet pour Amnesty international a été blessée lors de l’assaut. «Leila était en train de dîner. Elle a reçu deux balles l’une à la jambe, l’autre au bras. Elle a perdu beaucoup de sang avant d’être évacuée. Heureusement qu’elle a été admise dans un hôpital où il y a un scanner. Ce qui a permis de détecter un caillot de sang dans ses poumons qui compliquait la respiration», aurait raconté la mère de Leila Alaoui à nos confrères du 360. Son état est stable. Nul ne sait pour l’instant si d’autres victimes marocaines sont à déplorer.

L’assaut lancé sur l’hôtel Splendid de Ouagadougou, s’est soldé par la libération de 126 personnes et la mort des trois assaillants. Selon le ministre burkinabè de l’Intérieur, Simon Compaoré, 126 personnes, dont 33 blessées, ont été libérées et trois auteurs de l’attaque sanglante contre l’hôtel et un café-restaurant ont été tués lors de l’intervention des forces de sécurité.

Un responsable des forces de sécurité burkinabès a déclaré que le commando a piégé avec des explosifs l’accès aux étages supérieurs de l’hôtel Splendid, ralentissant la progression des forces spéciales. Le groupe ‘Al-Qaïda au Maghreb Islamique » (Aqmi) a revendiqué cet attentat

Avec agences

Partager

Lire aussi