Maroc

Les budgets 2016 de Casablanca et de Fès rejetés

Crédit : DR
Les budgets 2016 de Casablanca et de Fès rejetés
décembre 22
17:45 2015
Partager

La wilaya reproche aux élus de Casablanca de n’avoir pas respecté le principe d’équilibre réel du budget alors  que pour Fès l’Intérieur demande une augmentation du budget liée aux prestations sociales.

Abelaziz El Omari et Driss El Azami , les nouveaux maires des capitales économiques et spirituelles du royaume doivent revoir leur projet de budget 2016. Plus d’un mois après avoir adopté, à l’écrasante majorité, son budget 2016 fixé à 3,45 milliards de dirhams le conseil de la ville de Casablanca s’est vu opposer une fin de non-recevoir de la wilaya de la région  de  Casablanca –Settat. Cette dernière lui reproche  selon une source citée par le quotidien les Ecos, «  de ne pas avoir respecté certaines clauses obligatoires  comme le principe d’équilibre réel du budget ».

De son côté le président de la commission du  budget  du conseil de la ville  parle juste de « quelques modifications » et « ajustements » demandés par le Wali. Le budget qui doit être revu par commission du budget  devrait ensuite  être soumis en commission le 23 décembre selon notre source.

A Fes, l’Interieur fait obstacle

Du côté de Fès,  c’est la tutelle, le ministère de l’Intérieur, qui a sommé la ville dirigée par Driss Azami  de revoir son budget. Le budget initial qui  était 800 millions de dirhams prévoyait une augmentation  de TVA de 35% par rapport à 2015, rapporte L’Économiste dans son édition du 22 décembre. Selon la même source, l’État a prévu que «  cette manne budgétaire [ la TVA ndlr] restera inchangée  en 2016 au profit de toutes les villes ». De même notre source explique que l’Intérieur demande aux élus  de «  programmer un budget plus élevé  » pour les 250 000 pauvres bénéficiaires du Ramed et d’augmenter  les dépenses liées  au paiement de la dette et des arriérés.

Le budget a été revu à la baisse et prévoit  désormais 741 millions de dirhams  «  avec une manne de TVA désormais fixée à 236 millions de dirhams, soit le même montant qu’en 2015 ». Mais cette version revissée des finances la ville spirituelle reste toujours en hausse de 90 millions par rapport au budget de 2015 et  attend encore l’aval du ministère de l’Intérieur, ajoute notre source.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss