Economie

Transport: la stratégie africaine de Rabbah

Le ministre de l’Équipement et des transports, Aziz Rabbah. Crédit : DR
Transport: la stratégie africaine de Rabbah
décembre 15
15:21 2015
Partager

Dans une interview accordée aux Inspirations Ecos, Aziz Rabbah revient sur les transports transnationaux en Afrique.

En cohérence directe avec la volonté de Mohammed VI, le ministre des Transports compte faire des régions du Sud un hub du transport en Afrique.

La route : A Laâyoune, va être construite une gare routière géante. Sont aussi prévus la construction d’une voie expresse et du pont Rosso au dessus du Sénégal pour fluidifier le transport terrestre entre Maroc, Mauritanie et Sénégal.

Le port de Dakhla : le but est d’avoir un port dédié au commerce avec les autres pays du continent.

L’aéroport de Dakhla : « Nous allons d’abord nous atteler au développement de l’aéroport de Dakhla », a expliqué le ministre. Ensuite, l’idée est de réaliser une zone de commerces et de services pour les touristes pour que ceux qui sont en escale dans ce hub africain dépensent avant de continuer leur chemin vers d’autres villes marocaines ou étrangères.

Investir dans les pays africains : Si le Maroc incite ses partenaires africains à développer les infrastructures de transport, c’est qu’il compte bien en tirer sa part du gâteau en investissant dans de tels projets. « Nous sommes intéressés par les infrastructures et par les concessions », a concédé le ministre. L’idée est selon les cas, de partir seul ou bien de s’allier à des homologues étrangers, à travers des joint ventures notamment. Le maire de Kénitra donne un exemple : « Le Maroc et le Nigeria sont en train de consolider une expérience avec le lancement d’une compagnie de transport maritime ».

Et Sinon au Maroc ? Sans parler seulement de la stratégie africaine, les différents plans de transports prévoient un investissement minimum de 600 milliards de dirhams sur vingt ans, rien que pour les infrastructures de base, précise Aziz Rabbah lors de l’interview. Il pense ainsi à la stratégie maritime, déjà bouclée mais pas encore exposée, la stratégie ferroviaire, qui devrait être achevée en juin 2016, de la stratégie aérienne dite Ajwaa, bientôt officialisée, et de la stratégie routière, dont on connaît déjà l’échéance : 2035.

Lire aussi : Transports: Quels sont les grands chantiers prévus en 2016 ?

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss