Monde

Maghreb : 51% de dépendance alimentaire, d’après l’INRA

Maghreb : 51% de dépendance alimentaire, d’après l’INRA
novembre 04
11:25 2015
Partager

En 50 ans la dépendance alimentaire au Maghreb s’est multipliée par quatre, selon une étude de l’agence française INRA.

Le Maghreb, région abritant 91 millions d’habitants, connait une dépendance alimentaire évaluée à 51%, selon les résultats d’une étude récente du premier institut de recherche en Europe, l’INRA (Institut national de recherche agronomique).

L’étude a rassemblé agronomes, économistes,  politologues et opérateurs du secteur agroalimentaire, pour analyser les composantes du système alimentaire au Maghreb et au Moyen-Orient et identifier ce qui pouvait accroître ou freiner leur dépendance.

Malgré des différences entre les pays de la région, la production céréalière, majoritaire, a quadruplé dans la région du Maghreb mais reste en deçà de la demande. La région est aujourd’hui l’une des plus dépendantes au monde pour son approvisionnement en céréales. Quant aux productions animales, elles ont quintuplé en l’espace de 50 ans, avec des mutations : si la production de lait garde son importance, l’élevage extensif de petits ruminants régresse tandis que les élevages intensifs de volailles progressent.

L’étude note aussi que 34 % des terres du Maghreb sont irriguées et que la limite des disponibilités en eau est atteinte.

L’Etude révèle aussi que la dépendance du Maghreb aux importations agricoles risque de se renforcer si les conséquences du changement climatique s’accentuent. Dans le cas où aucune mesure ne serait prise pour limiter le changement climatique, l’étude prévoit une forte croissance de la dépendance alimentaire : le Maghreb serait particulièrement exposé, perdant 50 % de ses terres cultivables.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss