Maroc

Soumia Benkhaldoun se confie (enfin) sur sa liaison avec Habib Choubani

Crédit : Rachid Tniouni / DR
Soumia Benkhaldoun se confie (enfin) sur sa liaison avec Habib Choubani
mai 07
13:57 2015
Partager

Qu'en est-il du couple Choubani-Benkhaldoun? Sont-ils toujours ensemble ? La ministre rétablit la vérité dans un entretien publié dans le quotidien arabophone Al Akhbar.

Depuis les rumeurs sur une éventuelle liaison entre les ministres Habib Choubani et Soumia Benkhaldoun jusqu'à l'officialisation de cette relation, les deux ministres ont maintenu le secret et ont catégoriquement refusé de s'exprimer sur cette affaire. Un silence qui a laissé le champ libre aux rumeurs et à la récupération politique. Dans un meeting à Errachidia, Hamid Chabat, le secrétaire général de l'Istiqlal avait même accusé Habib Choubani d'avoir brisé le premier mariage de la ministre. Les associations féministes et plusieurs partis politiques ont aussi dénoncé la polygamie des deux ministres.

Dans l'édition du 4 mai du quotidien arabophone Al Akhbar, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement supérieur s'est enfin décidée à s'exprimer sur son couple avec Habib Choubani, avec l'ambition de rétablir la vérité. Voici cinq scoops que révèle la ministre en exclusivité au quotidien de Rachid Niny :

1. Avant de se lier à Habib Choubani, Soumia Benkhaldoun était mariée pendant plus de 30 ans à un ingénieur du nom d'Abdellatif Bouzidi. Elle a eu des enfants et même des petits-enfants avec son premier mari. Sa relation avec Choubani n’a par contre aucune relation avec son divorce. « Habib Choubani n’a aucun rapport avec mon divorce. Il était un ami et un frère pour moi et il ne nous est jamais arrivé de partager notre vie personnelle. Chacun de nous était lié. Ce qu’a raconté Chabat nous a porté préjudice », raconte-t-elle.

2. Soumia Benkhaldoun voulait être « un plus » dans le couple de Choubani et ne veut pas être « une briseuse de couple ». « Je lui ai dit que je voulais être un plus dans ce mariage. Je ne cherche pas à avoir des enfants parce que je suis déjà grand-mère et j’aspirais encore moins à détruire la relation entre Choubani et sa femme », confie-t-elle à Al Akhbar et de détailler : « Sa première femme m’a exprimé son accord pour ce mariage des mois avant que ce ne soit médiatisé ».

3. L’histoire Choubani-Benkhaldoun n’est pas finie. D’après ses déclarations au quotidien arabophone, la ministre « a préféré reporter ce mariage jusqu’à ce que leurs mandats respectifs arrivent à terme ». « On ne voulait gêner personne avec cette relation, mais nous avons été pris de court quand l’information a filtré dans les médias », explique Soumia Benkhaldoun.

4. Abdelilah Benkirane n’est pas intervenu dans l’idylle Choubani-Benkhaldoun. « Nous n’avons rien fait d’interdit. Le chef de gouvernement ne nous a rien interdit. Nous avons décidé conjointement de reporter ce mariage pour la fin de nos mandats », déclare-t-elle.

5. Le chef de gouvernement n’a jamais prévu de les suspendre de leurs postes à cause de leur relation. « C’est une intox », se défend Soumia Benkhaldoun. La ministre explique que « plusieurs membres du PJD ont béni notre relation et l’ont considérée comme une affaire privée », déclare-t-elle. « Personne n’a le droit d’intervenir dans des affaires qui relèvent de la sphère privée tant que nous sommes dans le halal », note Benkhaldoun.

Tags
Partager

Lire aussi

  • indignée

    Ce qui dérange c'est d'accepter comme çà, sans gène la polygamie, et que ancienne épouse et nouvelle s'entendent, c'est que ces femmes même ministre se réduisent à accepter n'importe quoi! c'est carrément incroyable de notre époque. c'est un retour en arrière officiel, assumé par notre élite politique. J'ai profondément honte pour le Maroc d'aujourd'hui!

    • Anne

      Se sont des sinistres et non pas des ministres

    • homme

      Il ne faut pas prendre des valeurs universelles et se les approprier.
      Une femme est libre (dans les deux sens). Il ne faut pas croire qu'elle est libre que quand elle suit "tes" principes.
      C'est exactement comme la question du voile. La femme est libre, quand elle ne le porte pas, Mais elle est libre aussi de le porter .

      😉 penser dans les deux sens

  • Lahlou

    Il semble bien que quand il s'agit d'intérêt personnel tout devient bon pour arriver à son but. Choubani et benkhaldoun sont des mi sistres et représentent l'état marocain. La polygamie est décriée dans le monde entier. Chez nous la législation en á fait une grande affaire en interdisant la polygamie sauf avis favorable de la ou des premières epouses et de celui du juge. C'est une avancée en arrière des droits de la femme car la première epouse devra être une contractuelle de ce mariage ce qui lui enlève tout droit de revendication si 'elle se rend compte un jour de son erreur.

    • Homme

      Il faut élargir ton Esprit mon vieux 😉
      C'est quoi ce Monde entier qui décrie la polygamie? Toi et tes amis peut être?

  • Anne de Bretagne

    Enfin le ministre "CHKELETA" qui a financé le chocolat de ses fêtes grâce à nos impôts (sachant que nous travaillons durement pour gagner notre pain même pas le chocolat ) va débarrasser le plancher.

  • yunus mansour

    elle veut dire quoi par "être un plus dans ce mariage" ?

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss