Retards du tramway de Casablanca : jusqu’à quand ? – Telquel.ma

Retards du tramway de Casablanca : jusqu'à quand ?

Les retards sur la ligne du tramway de Casablanca ont finit par excéder les usagers. Le 10 octobre, ils ont bloqué la voie au niveau de Sidi Maarouf en signe de protestation. Casa Transports se veut pour sa part rassurante, affirmant que ces perturbations restent momentanées et liées au tests de la ligne 2.

Par

Crédit: Des usagers du tramway de Casablanca bloque le passage d'une rame le 10 octobre, en signe de protestation contre les retards à répétition.

Casablanca, 9 heures du matin. Le tramway bondé s’arrête brusquement au niveau de la station Sidi Maarouf. En cause : des manifestants bloquent la voie. Le conducteur essaie de forcer le passage. En vain.

Face à lui, des usagers, excédés par les retards répétitifs, comptent bien en découdre. Rapidement, quelques cadres de Casa Transports, rejoints par des agents de police, essaient d’entamer le dialogue avec les manifestants.

L’un d’eux brandit une convocation à un entretien, qu’il a raté à cause du retard du tram. Un autre s’époumone à dire qu’il a perdu un premier boulot à cause de ces retards, et qu’il est sur le point d’en perdre le second. Des jeunes femmes expliquent qu’elles ont accumulé des avertissements de la part de leur patron parce qu’elles arrivent toujours en retard. Pour la plupart, ces personnes ont attendu leur tram depuis 7h30.

Ces perturbations de la circulation ont commencé en août dernier, au même moment que le début des tests préliminaires pour le lancement de la seconde ligne de tramway. « Pour la deuxième ligne, nous sommes en phase de tests et de marche à blancs, » nous explique Shada Taib, chargée de communication auprès de la direction générale de Casa Transports. La marche à blanc consiste à faire fonctionner le tramway sans voyageurs dans les conditions réelles de circulation.

« Cela permet de tester tous les systèmes, que ce soit d’alimentation électrique ou d’exploitation, l’homogénéisation et le bon fonctionnement de tous les systèmes. Il s’agit pour le réseau d’avoir un système de gestion unifié, » poursuit-t-elle.

« Par moment, il arrive que les tests qui se déroulent sur la deuxième ligne provoquent certaines perturbations momentanées de la première ligne, » explique notre interlocutrice.

Elle rassure : « Les équipes travaillent nuit et jour pour minimiser l’impact des tests sur les usagers de la première ligne. Les perturbations ne vont pas continuer jusqu’à la mise en service de la seconde ligne. »

Cette mise en service est prévue pour fin 2018. La date exacte sera fixée par le Conseil de la ville.

à lire aussi

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.