Omar Boucetta : hommage à un commis de l’État

Crédit: MOHAMED MARADJI

Omar Boucetta : hommage à un commis de l’État

Emprunter encore une fois le regard de Mohamed Maradji pour rembobiner le temps jusqu’en 1959. C’est une finale de la coupe du trône âprement disputée que remporte l’équipe des FAR contre le Mouloudia d’Oujda par 1 but à 0. L’équipe militaire décroche là sa première coupe du trône qui en est cette année à sa troisième édition seulement. L’instantané d’un Housni Benslimane, gardien de but géant promis à l’avenir qu’on connaît, assis sur les épaules d’un coéquipier, entre dans l’histoire.
Ce jour-là, le docteur Omar Boucetta, dont le Maroc vient de déplorer le décès à 101 ans, le 30 août dernier, est tout sourire. Le roi Mohammed V lui accroche un wissam au revers de la veste. L’homme a de quoi être fier : médecin, futur ambassadeur, futur ministre de la Jeunesse, des sports et des affaires sociales (1969-1970), fondateur de l’Ordre des médecins et du Comité national olympique. Son parcours fait de lui un des commis de l’Etat les plus respectés du royaume.
A l’occasion de cette finale, le souverain l’honore pour l’énergie qu’il déploie à la présidence d’une Fédération royale de football qu’il a lui-même créée trois ans auparavant et dont il tiendra les rênes jusqu’en 1969. Son grand ami Maradji est bien entendu de la partie. Evoluant à pas de velours dans le sillon des rois, l’objectif constamment braqué sur ses cibles, il immortalise plusieurs clichés d’une journée où des monstres sacrés du ballon rond bénéficieront de l’accolade du souverain.
Mais plus que tout, à travers ces photographies inédites qu’il confie à TelQuel, Mohamed Maradji a souhaité rendre un ultime hommage à un “homme de bien” qu’il a fréquenté et apprécié pendant de si longues années : Omar Boucetta. “Adieu l’ami !”.

  • Voir le diaporama

    Haj Mohamed Benjelloun (dit chocolat), fondateur du club WAC de Casablanca recevant une décoration des mains de Mohammed V, au fond Ahmed Antifi, dirigeant du Club RAC et membre de la Fédération, à droite Omar Boucetta.

  • Voir le diaporama

    Abdelkader Lakhmiri décoré par Mohammed V. A droite, Azzedine Benjelloun, dirigeant du WAC.

  • Voir le diaporama

    Mohammed V décore Abderrahmane Bel Mahjoub vedette d Racing Club de Paris. Au milieu Ahmed Bennani, Directeur du Protocole Royal, à droite Lamrani, à l’extrême gauche, Abdellatif Gharbi, présentateur sportif de la radio.

  • Voir le diaporama

    Belhcen Tounsi (dit père Jégo), décoré par Mohammed V. A droite Lamrani et Omar Boucetta dirigeants sportifs.

  • Voir le diaporama