Le dernier hommage à Abderrahmane Youssoufi

Le dernier hommage à Abderrahmane Youssoufi

C’est dans l’après-midi du 29 mai que le défunt Premier ministre, Abderrahmane Youssoufi, a été enterré au cimetière Chouhada de Casablanca.  Débutées à 13h30, les funérailles ont duré moins d’une heure dans le respect le plus total des règles mises en place depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire et ce malgré le caractère exceptionnel du défunt. Il a été inhumé aux côtés de l’ancien président du Conseil du gouvernement, Abdallah Ibrahim, qui fut son compagnon de route durant les années 1950.

C’est un petit comité d’une douzaine de personnes qui a pu rendre un dernier hommage à cet homme d’Etat. Parmi eux Hélène Youssoufi, la compagne d’Abderrahmane Youssoufi, un neveux et deux nièces du défunt Premier ministre.

L’assistance était également composée de proches d’Abderrahmane Youssoufi parmi lesquels des anciens membres de sa famille politique. Fathallah Oualalou,  ancien ministre des Finances, Ahmed El Farouki, le médecin d’Abderrahmane Youssoufi, l’avocat Youssef Chehbi, Touria Oualalou ainsi que Khalid El Hariry.

Deux dirigeants actuels de l’USFP, Driss Lachgar (premier secrétaire du parti) et Habib El Malki , étaient également présents pour assister à ce dernier hommage.

L’événement étant inaccessible à la presse, les clichés immortalisant ce moment ont été envoyés à la rédaction de TelQuel par les proches du défunt Premier ministre et sont publiés avec leur autorisation. Ces photos ont également fait l’objet d’un traitement en interne par les équipes techniques de TelQuel.

  • Voir le diaporama

    Les funérailles ont eu lieu sous une stricte surveillance policière.

  • Voir le diaporama

    La veuve d'Abderrahmane Youssoufi, Hélène Youssoufi, lors des funérailles.

  • Voir le diaporama

    Le défunt Premier ministre est décédé dans la matinée du 29 mai.

  • Voir le diaporama

    Une dernière prière a été prononcée avant l'inhumation d'Abderrahmane Youssoufi.

  • Voir le diaporama

    L'ancien ministre des Finances, Fathallah Oualalou, a prononcé un discours improvisé pour rendre hommage à Abderrahmane Youssoufi.

  • Voir le diaporama

    Les funérailles se sont tenues dans le respect le plus strict des mesures sanitaires.