A Casablanca, les premiers jours du confinement

Yassine Toumi/TelQuel

Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

A Casablanca, les premiers jours du confinement

  • Voir le diaporama

    Le visage grave d'un militaire à bord d'un char à Casablanca, samedi 21 mars. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    Un mécanicien à Derb Soltane obtempère suite à l'ordre donné par un agent de l'autorité, le sommant de fermer son garage et respecter le confinement imposé. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    Sidi Abderrahmane sur la corniche de Casablanca. Les pèlerins devront attendre la fin du confinement pour s'y rendre. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    À El Korea, samedi 21 mars, l'un des centres névralgiques de Casablanca, commerçants et clients respectent le confinement sanitaire.

  • Voir le diaporama

    Une dame présente à un agent de l'autorité son autorisation de circulation au quartier de Derb Soltane à Casablanca. Quelques habitants ont du mal à s'adapter aux nouvelles règles de confinement. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    Un agent de nettoyage désinfecte les distributeurs automatiques au niveau de la station de tramway à Sidi Maarouf à Casablanca.

  • Voir le diaporama

    Des chars des Forces Armées Royales traversent l'avenue Al Fida à Derb Soltane à Casablanca, samedi 21 mars. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    Des policiers sillonnent les rues casablancaises pour rappeler à l'ordre des habitants qui rechignent à respecter l'état d'urgence sanitaire.

  • Voir le diaporama

  • Voir le diaporama

    Un agent de nettoyage procède à une opération de désinfection de tramway au Terminus de Sidi Maarouf, à Casablanca, pour diminuer les risques de contamination. Yassine Toumi/TelQuel

  • Voir le diaporama

    Les casablancais devront s'habituer à la présence des Forces Armées Royales dans les rues de la capitale économique. Yassine Toumi/TelQuel