Lions de l’Atlas : une équipe, un peuple

Le parcours fantastique de l’équipe du Maroc fédère toute une nation, fière à nouveau de compter dans le monde du football. Tout ne tourne pas rond chez nous, mais le temps d’une Coupe du Monde le ballon oui…

Par

TELQUEL

L’histoire s’écrit sous nos yeux. Au terme d’un match haletant contre le Canada, les Lions de l’Atlas ont décroché ce 1er décembre leur ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Trente-six ans après l’exploit de 1986, le Maroc retrouve enfin le deuxième tour de la compétition. Une qualification méritée, au terme d’une phase de poule exceptionnelle qui a vu les hommes de Walid Regragui arracher un match nul face au vice-champion du monde en 2018, la Croatie (0-0), et gagner respectivement contre la Belgique (2-0) et le Canada (2-1). Plus exceptionnel encore, les Marocains, donnés éliminés au moment du tirage au sort, finissent en tête du groupe F, jugé “groupe de la mort”, avec un total de sept points, devant les coéquipiers de Luka Modric qui, avec cinq points, se qualifient aussi au deuxième tour du mondial qatari….

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés