Ryad Mezzour : “Nous sommes dans une optique de priorisation de la production locale et du produit marocain”

Défenseur acharné du “Made in Morocco”, comme son prédécesseur Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, apporte une nuance aux contestations des enseignes importatrices, et réaffirme sa volonté de protéger l’industrie locale.

Par

“Le ministère a signé une convention de partenariat avec la société Kitea pour le doublement des volumes de son sourcing local”, cite en exemple Ryad Mezzour. Crédit: TOUMI/TELQUEL

Les commerces en réseau peinent à reprendre une activité normale après la séquence Covid. Êtes-vous sensible aux difficultés éprouvées par ce secteur et quelles réponses pouvez-vous apporter à leur situation actuelle ?

Nous en sommes parfaitement conscients et c’est la raison pour laquelle nous avons revu la stratégie nationale 2020-2025 qui avait été élaboré pour développer le secteur du commerce en redéfinissant les priorités selon le contexte actuel. Le ministère de l’Industrie et du Commerce a donc lancé la mise en œuvre du Plan de relance du commerce et de la distribution, dans lequel la modernisation inclusive et la digitalisation du commerce constituent un levier primordial. Cela passe par un accompagnement proposé par le Ministère et qui se rapporte à différents volets.

à lire aussi

Tout d’abord, il y a lieu de noter la promotion des produits “Made in Maroc” à travers l’augmentation du sourcing…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés