Diplomatie sanitaire : pour la Pr Rajaa Aghzadi, “la santé n’échappe pas à la concurrence mondiale”

Près de trois ans après l’apparition du Covid-19, les chantiers s’accélèrent au Maroc pour renforcer la souveraineté sanitaire. 
Si beaucoup reste à faire, Pr Rajaa Aghzadi, chirurgienne et membre de la Commission sur le nouveau modèle de développement, appelle à ne pas oublier la diplomatie sanitaire. Interview à écouter dans Le Scan, le podcast actu de TelQuel.

Par

Mohammed VI préside la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti-Covid-19 et autres vaccins, le 27 janvier 2022 à Benslimane. Crédit: MAP

C’est quoi, la diplomatie sanitaire ?

C’est un concept qui fait référence aux processus de négociation qui façonnent et gèrent l’environnement politique de la santé. Longtemps oubliée, la diplomatie sanitaire s’impose aujourd’hui. La pandémie de Covid-19 a rappelé aux états qu’il était nécessaire de disposer d’une réelle souveraineté sanitaire, car il en découle des enjeux pharmaceutiques et économiques. La santé n’échappe pas à la concurrence mondiale. Il va falloir défendre son territoire, son personnel médical, sa production pharmaceutique. La diplomatie sanitaire est indispensable.

Qui sont les champions de la diplomatie sanitaire ?

Ce sont ceux qui détiennent le savoir. Donc, bien entendu, les laboratoires, et derrière eux les états. Les états-Unis, la Chine, la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés