Épinglés par le Conseil de la concurrence, les experts-comptables préparent la riposte

Le 3 août, le Conseil de la concurrence a condamné l’Ordre des experts-comptables à une amende de 3 millions de dirhams pour “recours à des pratiques anticoncurrentielles”. La partie mise en cause rejette la sentence et prévoit de faire appel. Les experts-comptables, boucs émissaires d’un Conseil de la concurrence en fin de mandat ? C’est ce que présume le président de l’Ordre.

Par

Le président du conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou. Crédit: MAP

La sanction pécuniaire infligée est lourde : 3 millions de dirhams à l’encontre de l’Ordre des experts-comptables (OEC). Selon le Conseil de la concurrence, l’ordre professionnel est coupable de “violation” des dispositions de l’article 6 de la loi 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence. Celle-ci interdit les ententes, sous quelque forme et pour quelque cause que ce soit, ayant pour objet ou pouvant avoir pour effet d’empêcher, de restreindre ou de fausser le jeu de la concurrence sur un marché. L’article de loi concerne notamment les ententes tendant à “faire obstacle à la formation des prix par le libre jeu du marché en favorisant artificiellement leur hausse ou leur baisse”, ou encore à “limiter l’accès au…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés