Drame de Melilia : les conclusions préliminaires alarmantes du CNDH

Au lendemain du drame de Melilia dont le bilan s’élève à 23 morts, le CNDH prend note des “changements majeurs” impactant les dynamiques migratoires. Le royaume devrait s’attendre à une “évolution exponentielle” du phénomène, engendrée par la pauvreté, la sécheresse, les conflits et les changements climatiques sur tout le continent.

Par

Lors de son exposé, Amina Bouayach a vivement appelé à “une révision des mesures de maintien de l’ordre dans la zone de clôture”. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

La tragédie est sans précédent. Elle témoigne des mutations qui caractériseront inévitablement les futures tentatives menées par les migrants aux portes de l’Europe. C’est le premier enseignement à tirer du rapport préliminaire de la mission d’information mandatée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à Nador au lendemain du drame de Melilia. Rendues publiques ce mercredi 13 juillet en présence de la présidente du CNDH Amina Bouayach, les données collectées et les témoignages recueillis sur place dressent un bilan chiffré, avant de revenir sur les méthodes adoptées pour franchir la clôture métallique.

Guérilla migratoire

Le 24 juin 2022, quelque 2000 migrants avaient tenté de traverser en masse la frontière terrestre de Melilia, principalement à travers le point de passage de Barrio Chino. “L’incident constitue un précédent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés