Faouzi Annajah, et son SUV à l'hydrogène vert

À travers sa start-up NamX, Faouzi Annajah développe un 
SUV de luxe roulant à l’hydrogène vert, qui veut répondre aux enjeux écologiques et à ceux du développement du continent africain.

Par

Parcours accrocheur

350 articles de presse à travers le monde depuis le 11 mai dernier, autant dire que Faouzi Annajah commence à être rodé sur la manière de présenter son projet. En réalité, cette médiatisation polyglotte confirme les atouts séducteurs de l’idée, fruit de son créateur au parcours accrocheur. Le 11 mai, donc, Faouzi Annajah et le designer Thomas de Lussac présentaient à Turin leur prototype finalisé de “HUV”, un véhicule SUV premium roulant à l’hydrogène vert. Une petite révolution qui fait grand bruit dans le monde de l’automobile. L’accomplissement est réel pour Faouzi Annajah qui, il y a bientôt 30 ans, naissait dans les Yvelines, en France, à la suite du départ de ses parents de la périphérie de Marrakech. C’est d’ailleurs son père qui lui a transmis cette passion pour l’automobile, lui qui était au service des usines Renault pendant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés