Printemps du livre et des arts de Tanger : le salon conté par ses libraires 

Cette année, le Printemps du livre et des arts de Tanger célèbre sa 24e édition. Pour TelQuel, les libraires habitués du salon retracent l’histoire de cet incontournable rendez-vous littéraire et artistique, créé en 1996.

Par

La 24e édition du Printemps du livre et des arts de Tanger, mai 2022. Crédit: PLAT

Le jeudi 19 mai, le nouveau directeur de l’Institut français de Tanger, Olivier Galan, donnait le coup d’envoi de la 24e édition du Printemps du livre et des arts (PLAT). Sous un beau soleil tangérois, libraires et éditeurs venus de tout le royaume se tiennent devant leurs stands installés dans le sublime Palais Moulay Hafid, qui abrite ce salon littéraire depuis plus d’une quinzaine d’années. Après deux ans d’absence liée à la pandémie, le deuxième grand rendez-vous littéraire marocain après le Salon international de l’édition et du livre (SIEL) fait son retour, pour une édition axée autour de la jonction entre musique et littérature, notamment marquée par la présence de Gilles Leroy, prix Goncourt 2007 pour le roman Alabama Song. Un moment intimiste et crucial pour la vie culturelle tangéroise, comme en a connu la ville du Détroit pendant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés