Robert Jackler : “La dépendance à la nicotine est un merveilleux modèle économique pour Philip Morris”

Robert Jackler est professeur à la faculté de médecine de l’Université de Stanford, en Californie. Il est l’auteur d’une vaste étude, parue début mars 2022, qui décortique “le paquet de mensonges de la stratégie sans fumée” de Philip Morris International. À travers cette interview accordée à TelQuel, ce spécialiste américain déconstruit les arguments marketing concernant IQOS, nouvelle “invention” de Philip Morris. L’interviewé crie à la manip.

Par , et

"Au Maroc comme ailleurs, les décideurs de la santé publique ne sont pas sans savoir que le tabagisme est l'une des principales causes de décès évitables. Les entreprises de tabac sont de ce fait des marchands de mort dont le seul souci est de gagner encore plus d'argent, dénonce le chercheur. Crédit: Norbert von der Groeben

TelQuel : Philip Morris revendique un grand changement vers plus de responsabilité. Comment interprétez-vous un tel message?

Robert Jackler : En empruntant le virage stratégique du tabac chauffé à travers son IQOS, Philip Morris International prétend en effet avoir changé. La multinationale se dit plus responsable, plus altruiste avec, dit-on, l’ambition de contribuer à l’émergence d’“un monde sans fumée”.

“Si Philip Morris était vraiment honnête dans sa démarche de désenfumage, la compagnie plaiderait pour un monde sans nicotine, et non sans fumée”

Robert Jackler
Mais si on regarde de plus près, on découvre qu’il n’en est rien. Le géant du tabac continue de faire la promotion massive de ses marques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés