Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam : “Un bon leader politique est capable de dire non à sa communauté”

Dans cet entretien, le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb évoque la place de sa ville dans le futur marché mondial de l’hydrogène ainsi que les possibilités d’interconnexion avec le Maroc, son pays d’origine, mais aussi les qualités nécessaires pour mener une grande ville.

Par

Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb. Crédit: AFP

Ahmed Aboutaleb est un homme occupé. Depuis quelques jours, le maire de Rotterdam est sollicité de toute part, car sa ville accueille le Sommet mondial de l’hydrogène. L’événement est important pour celui qui souhaite replacer sa ville, auparavant plus grand port du monde, au centre des routes maritimes, et en faire un hub pour l’hydrogène vert. L’homme, par sa position et ses origines, devrait contribuer à poser des jalons avec le Maroc pour faire fleurir les échanges (énergétiques notamment) entre le royaume et les Pays-Bas. C’est au cœur de la mairie de Rotterdam que nous le retrouvons pour un entretien de quelques minutes. Au menu de cet échange : énergies vertes et échanges potentiels avec le Maroc. Celui qui a été nommé à plusieurs reprises meilleur maire du monde nous livre aussi les ingrédients de ce qui…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés