Hans Vrijenhoef, de Proton Ventures : “Dakhla est, pour moi, l’un des meilleurs endroits pour produire de l’énergie”

Dans cet entretien, Hans Vrijenhoef, membre du conseil d'administration de Proton Ventures et spécialiste de l’ammoniac, évoque avec nous les potentialités du Maroc dans un monde où l’hydrogène est appelé à jouer un rôle clé et où les transports et l’industrie seront verts.

Par

Dakhla, mai 2010. Crédit: AFP

Hans Vrijenhoef est un amoureux de l’ammoniac. Ce n’est pas lui qui le dit, mais l’ensemble des collègues du PDG de l’entreprise Proton Ventures, spécialisée dans la production d’ammoniac vert. Il se dit que ce Néerlandais aurait toqué à la porte de l’OCP il y a près d’une décennie pour les convaincre que l’ammoniac que le géant du phosphate utilise dans la production de fertilisant devait également alimenter des voitures. Rencontré en marge du Sommet mondial de l’hydrogène, qui se tient actuellement à Rotterdam, aux Pays-Bas, l’homme évoque avec nous l’importance de l’hydrogène (dont l’ammoniac constitue le principal dérivé sans carbone) dans un contexte international marqué par l’augmentation des prix des matières premières. Mais aussi les potentialités du Maroc dans le domaine de l’énergie verte.

TelQuel : En quoi l’hydrogène est-il une énergie si importante, au…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés