Centre d’appels : “Bas les casques !”, l’appel à la grève générale de salariés de Comdata

Le torchon brûle entre la direction de Comdata et un groupe de syndicalistes. Ce dernier a lancé un appel à la grève générale dans un des sites les plus emblématiques de ce géant des centres d’appels à Casablanca. Sur fond de crise du pouvoir d’achat, les syndicalistes poussent un cahier revendicatif chargé dans lequel la direction lit un conflit social personnalisé.

Par

AFP

Mouvement d’humeur dans les centres d’appel. Dans des tracts diffusés sur les plateformes numériques, la Fédération nationale des centres d’appel et des métiers de l’offshoring (FNCAMO, affiliée à l’UMT) a lancé un appel à la grève générale ce jeudi 5 mai 2022, devant les cinq sites de la filiale marocaine du groupe Comdata. Présenté comme “une première dans l’histoire des centres d’appel au Maroc”, le mouvement dans le royaume se fait en concertation avec les sites de Comdata en France. Soutenue par plusieurs syndicats en France et au Maroc, la grève est essentiellement axée sur des revendications sur l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés.

Cahier revendicatif chargé

Nous créons la richesse de Comdata, mais nous n’en voyons pas la couleur…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés