Malika Lahnait, spécialiste du tourisme : “Le Maroc doit assouplir les conditions d’entrée sur le territoire aux vaccinés”

À contrepied de la tendance internationale, le Maroc exige toujours un test PCR négatif à tous les voyageurs, même lorsqu’ils sont vaccinés. Avocate au barreau de Paris et spécialiste du droit du transport aérien et du tourisme, Malika Lahnait décrypte ici l’impact d’une formalité dont les professionnels du tourisme comme de la santé réclament la suppression pure et simple.

Par

Malika Lahnait, spécialiste du droit du transport aérien et du tourisme. Crédit: DR

TelQuel : Le Maroc est lune des dernières destinations à réclamer encore un test PCR à l’arrivée et au départ de son territoire. Pourquoi cette réticence à s’aligner sur les pratiques à l’international ?

Malika Lahnait : Le Maroc persiste à exiger de toute personne se rendant sur son territoire la présentation d’un test PCR négatif de moins de 48 heures. Cela s’explique par des raisons de santé publique afin de protéger son système de santé et retarder l’arrivée de nouveaux variants. La pandémie de Covid-19 repart en effet à la hausse dans de nombreux pays, notamment en France, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, principaux marchés émetteurs de touristes à destination du Maroc. Le 22 mars dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déploré une levée trop brutale des mesures…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés