Isabelle Facon : “Il y a en Russie cette idée ancrée dans l’histoire que le pays est soumis à une menace qui vient d’un peu partout”

Après plusieurs semaines d’escalade des tensions avec l’Ukraine, Moscou a annoncé mardi le retrait de ses soldats massés à la frontière avec son voisin de l’Ouest. Isabelle Facon, directrice adjointe de la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des politiques de sécurité et de défense russes et autrice de “La nouvelle armée russe” revient sur ce nouvel épisode de conflit opposant Vladimir Poutine à l’Occident et en explique les origines.

Par

Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 7 février 2022. Crédit: Thibault Camus / AFP

TelQuel : Moscou a ordonné mardi le retour des soldats russes mobilisés près de la frontière ukrainienne. Comment interpréter cela ? Est-ce réellement la fin des manœuvres russes ?

Isabelle Facon.
Isabelle Facon : Je ne crois pas parce que d’après tous les spécialistes qui observent les mouvements de troupes, pour l’instant les évolutions sur le terrain sont très limitées. Donc pour l’instant, ce n’est pas vraiment effectif. On a vu que des éléments ont été retirés de Crimée. Mais ce n’est pas du tout un changement massif dans le dispositif militaire russe à la frontière avec l’Ukraine. C’est pour…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés