Football : Ez marroqui o Ez español ?

Quelques semaines après son choix de rester à Barcelone plutôt que de rejoindre le Maroc pour disputer la CAN, afin de “gagner sa place en équipe A”, le joueur Abdessamad Ezzalzouli, surnommé Ez Abde, ne cesse de faire couler de l'encre.

Par

L'attaquant marocain du FC Barça Abdessamad Ezzalzouli, le 20 novembre 2021. Crédit: Pau BARRENA / AFP

Mercredi 12 janvier au soir à Riyad, en Arabie saoudite, se tenait un Clásico pour le compte de la demi-finale de la Supercoupe d’Espagne entre le FC Barcelone et le Real Madrid.

Après un match spectaculaire qui a tenu toutes ses promesses, le sélectionneur espagnol Luis Enrique s’est exprimé au micro du média espagnol Movistar “Abde (Ezzalzouli, ndlr) est une option pour venir en équipe nationale. Il a choisi de jouer pour l’Espagne et est éligible. Il a très bien fait pendant les minutes où il a joué”.

Coup de pression ou confirmation ? Les propos tenus par Fouzi Lekjaa et le frère du joueur à la veille de la CAN avaient une connotation différente. En effet, le président de la FRMF affirmait le désir du natif de Beni Mellal de porter le maillot des Lions de l’Atlas dès les barrages de la Coupe du Monde 2022 en mars.

à lire aussi

Le désormais joueur hispano-marocain n’a quant à lui réalisé aucune déclaration officielle concernant son choix. Abdessamad n’a laissé que le drapeau marocain dans sa bio Instagram, en supprimant les mentions “joueur du FC Barcelone” et “joueur du Maroc”, ce qui avait d’ailleurs créé la polémique.

À noter que le match d’hier s’est conclu sur le score de 2-3 en faveur des Merengues avec une prestation plutôt brouillon d’Ezzalzouli.

Les Lions de l’Atlas de leur côté se préparent pour leur deuxième match de poule de la CAN, demain face aux Comores après être venus à bout du Ghana sur le score de 1-0 lundi dernier.