Hassan Boulaknadel : “Augmenter la dotation touristique est une décision prudente et irréversible”

L’annonce cette semaine d’une augmentation conséquente de la dotation de voyage a été accueillie avec satisfaction par les Marocains, malgré la fermeture des frontières. Mais l’accroissement à venir des sorties des devises est-il soutenable sur le long terme ? Accélérera-t-il la flexibilisation du dirham en dépit d’une volonté de BAM d’en tempérer le rythme ? Le DG de l’Office des changes Hassan Boulaknadel décrypte les ressorts de sa décision.

Par

Hassan Boulaknadel, patron de l'Office des changes.

TelQuel : L’Instruction générale des opérations de change de 2022 a apporté une série de nouveautés, dont le passage de la dotation de voyage à 100.000 dirhams accompagnée d’une dotation supplémentaire de 30 % de l’IR, le tout plafonné à 300.000 dirhams. Quels facteurs ont motivé cette décision ?

Hassan Boulaknadel : La libéralisation de la réglementation des changes repose sur une approche pragmatique en ce sens qu’elle répond aux attentes des opérateurs et des particuliers, tout en veillant à la préservation des équilibres externes du pays et la reconstitution des réserves de change.

à lire aussi

Dans ce contexte, l’Office des changes a institué, en ce début d’année, une dotation en devises regroupant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés