Violences, avortements, relations sexuelles hors mariage : ce que ne disent pas les chiffres du Parquet

Le dernier rapport annuel du Ministère public pour l’année 2020 fait état d’une légère baisse générale des violences faites aux femmes et des poursuites liées aux articles de loi 449, 489 et 490. Des chiffres à mettre en perspective avec le faible taux de plaintes déposées devant la justice, ainsi qu’avec le contexte pandémique. 

Par

Ce vendredi 10 décembre, le Ministère public a publié son rapport annuel sur l’ensemble des affaires et plaintes portées devant la justice de janvier à décembre 2020, ainsi que sur les engagements et activités menées par le parquet sur cette même durée. Sur l’ensemble des violences encourues par les femmes en 2020, le constat général est celui d’une baisse de 4 % par rapport à l’année 2020, avec un passage de 19.019 à 18.275 poursuites et affaires enclenchées. Un constat qui interroge, d’autant plus que nombreux sont les rapports, enquêtes (notamment celle du HCP) et membres de la société civile ayant alerté sur la hausse des violences faites aux femmes pendant la période de confinement. Dans sa dernière enquête, l’organisme Arab Barometer rapportait que plus de 47 % de femmes marocaines…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés