Younes Boukala et Abdelhak Sari, deux élus d’origine marocaine à Montréal

Lors du scrutin municipal qui s’est tenu au début du mois de novembre à Montréal, Younes Boukala et Abdelhak Sari ont été réélus conseiller dans leurs arrondissements respectifs. Un gage de confiance pour ces deux hommes politiques de bords opposés mais que leur origine marocaine – ainsi que plusieurs éléments de parcours et de programme – rapproche.

Par

“On peut fermer les parlements québécois et canadien pendant un mois, mais on ne peut pas fermer la municipalité pendant une journée”, lance Abdelhak Sari, depuis son bureau implanté à Montréal-Nord. Ce membre d’Ensemble Montréal (opposition, centre droit) vient d’être réélu au poste de conseiller municipal dans cet arrondissement considéré comme le plus multiethnique de la mégapole québecoise.

Fort de ses expériences multiples dans le secteur privé, mais aussi à différents niveaux de pouvoir dans le public, ce père d’un enfant de neuf ans est convaincu que c’est à l’échelon local qu’on peut réellement changer les choses. “Les services sont nombreux, avec les parcs, les bibliothèques, les transports… La ville a un rôle important dans la gouvernance de proximité”, développe ce Rbati…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés