UE : les roues en aluminium marocaines visées par une procédure antidumping

L’Association des fabricants européens de roues a porté plainte contre les roues en aluminium fabriquées au Maroc. Ces importations auraient eu, selon eux, des conséquences négatives sur leur industrie.

Par

Le Journal officiel de l’Union européenne a publié, le 17 novembre dernier, un avis d’ouverture d’une procédure antidumping concernant les importations de certaines roues en aluminium originaires du Maroc. Cet avis fait suite à une plainte déposée auprès de la Commission européenne par l’Association des fabricants européens de roues.

L’organisation reproche aux producteurs marocains de pratiquer des prix qui ont eu une incidence négative sur le niveau des prix de vente, les quantités vendues, la part de marché et les bénéfices de l’industrie de l’Union.

Risque pour les exportations

“Il est également allégué que le flux d’importations faisant l’objet d’un dumping est susceptible d’augmenter encore de façon substantielle compte tenu des commandes déjà perdues au Maroc, qui auront une incidence croissante sur les indicateurs économiques de l’industrie de l’Union en 2021 et les années suivantes”, poursuit l’avis.

“Faute de données fiables sur les prix pratiqués sur le marché intérieur du pays concerné, l’allégation de dumping repose sur une comparaison entre la valeur normale construite (coûts de fabrication, frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux et bénéfice) et le prix à l’exportation (au niveau départ usine) du produit soumis à l’enquête, vendu à l’exportation à destination de l’Union”, peut-on lire dans le document.

L’enquête sera menée à terme dans les 13 mois. Des mesures provisoires peuvent être instituées 7 mois après la date de publication de l’avis. Si l’accusation se confirme, les roues en aluminium importées du Maroc seront soumises à des droits de douane.

Mesures de protection

Même si le Maroc et l’UE sont liés par un accord de libre-échange, l’article VI du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) de 1994 et l’accord de l’OMC sur la mise en œuvre de l’article VI du GATT de 1994 permettent aux États de mettre en place des mesures antidumping afin d’assurer un commerce loyal et protéger la production nationale.

Beaucoup de fabricants de roues en aluminium ont décidé de s’installer au Maroc afin d’exporter vers le marché européen. Parmi eux, le groupe sud-coréen Hands Corporation qui a investi 500 millions de dollars dans une nouvelle usine à Tanger, et produit six millions de jantes par an.

article suivant

Réforme de l’éducation : qu’est-ce qui fait courir les professeurs ?