Extension de l’aéroport de Dakhla pour l’accueil d’un million de passagers par an

La capacité d’accueil de l’aéroport de Dakhla sera portée à un million de passagers par an, dans le cadre de la première phase du projet d’extension de l’aéroport de Dakhla, qui passera de 3000 m2 à 10.000 m2.

Par

L'aéroport de Dakhla. Crédit: ONDA

Selon un document communiqué à la MAP par l’Office national des aéroports (ONDA), le nombre de passagers ayant transité par cette plateforme aéroportuaire en 2019 est de l’ordre de 257.000, un nombre qui avoisine sa capacité maximale de 300.000 passagers par an.

La seconde phase du projet porte sur l’extension des parkings d’avions, devant accueillir sept avions de taille moyenne, l’élargissement d’un parking voitures et l’aménagement d’un parking avion et un autre pour les voitures à proximité du terminal fret. Il s’agit également de la construction d’une zone hôtelière et de la mise en place de divers réseaux et accès routiers.

Ouverture à l’aviation privée

Avant la fin 2021, les travaux de construction d’une nouvelle aérogare pour l’aviation privée seront lancés, ajoute-t-on de même source, notant que l’Office œuvre actuellement à parachever le système de balisage lumineux à la technologie LED, qui sera opérationnel au début de 2022.

à lire aussi

À noter que le parking avion a fait l’objet d’une extension permettant d’accueillir simultanément quatre avions de type Boeing 737-800, en plus de la mise en place d’une zone dédiée à l’aviation privée et légère, de divers bâtiments techniques et d’équipements aéroportuaires pour accueillir les passagers dans les meilleures conditions en termes de sûreté, de sécurité et de qualité de service.

L’aéroport de Dakhla, qui s’étend sur une superficie de 2600 m2 avec une capacité de 300.000 passagers par an, offre 139 emplois directs et indirects, répartis entre les cadres de l’ONDA et les salariés des entreprises de prestation de services.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de l’ONDA visant l’accroissement des capacités d’accueil des aéroports régionaux et la généralisation de la conformité aux standards internationaux en matière d’écoulement du trafic aérien, de sécurité aérienne, de sûreté aéroportuaire et de qualité des prestations.

(MAP)

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger