7achak, No.hchouma, Bentdarhoum... Sur Instagram, ces militants 2.0 pointent les dérives de notre société

On se souvient de l’onde de choc du mouvement #MeToo né sur Twitter en 2017, dans le sillage de l’affaire Weinstein. Force est de constater que, quatre ans plus tard, le combat contre le harcèlement sexuel est toujours d’actualité. Au Maroc, il a migré sur Instagram, comme d'autres luttes telles que le féminisme ou les libertés individuelles.

Par

DR

Le mois dernier, par une belle journée sous le soleil de Tanger, une jeune femme était agressée sexuellement sur la voie publique par un homme, filmé par un complice. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et devenue tristement virale. Et pour certains, l’occasion de dénoncer, une énième fois, le harcèlement de rue et les violences contre les femmes. Plusieurs activistes ont ainsi transformé Instagram en espace de lutte et d’émancipation pour les Marocaines, mais aussi pour les personnes LGBT. Ces lanceurs d’alerte tout droit venus des générations millenial et Z partagent des témoignages de victimes et sensibilisent au féminisme, luttent contre l’homophobie ou le racisme.

“Un terrain politique comme un autre”

D’après une étude réalisée par Global Web Index en 2019,…

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc