Le parti de l’Istiqlal dénonce des “violations et abus qui ont entaché les élections” à Guelmim

Le parti de la balance a accusé, dans un communiqué, le wali de la région de partialité.

Par

Abderrahim Bouaida, candidat de l’Istiqlal à Guelmim. Crédit: DR

Dans un communiqué publié ce vendredi 10 septembre, le parti de l’Istiqlal dans la région de Guelmim-Oued Noun a accusé “les autorités locales, en la personne du wali, de s’attaquer directement au candidat aux élections parlementaires Abderrahim Bouaida, et d’être partial et peut-être complice d’un candidat d’un autre parti, après avoir délibérément omis de remettre les procès-verbaux des bureaux de vote aux représentants du parti, et sorti quelques urnes pour trier les bulletins à l’abri des regards”.

à lire aussi

Le communiqué a également accusé les autorités de ce qu’il a qualifié d’“attaque injustifiée contre le siège du parti”. Le parti dénonce ce qu’il considère comme “la dissimulation incompréhensible de l’information” afin de couvrir les “violations et abus qui ont entaché les élections” à Guelmim.

article suivant

Décès de la princesse Lalla Malika