Mehdi Alaoui : “Si on n’emprunte pas la voie du numérique d'ici 2025, d’autres le feront et le Maroc sera largué”

Pour Mehdi Alaoui, CEO de LaFactory et vice-président de l’Apebi (Fédération marocaine des technologies de l’information), il eut fallu faire un pari plus audacieux sur le numérique.

Par

Le NMD compte faire émerger des start-ups de dimension régionale voire internationale à travers un système national d’innovation. Le but de la CSMD est d’instituer le numérique comme facteur de compétitivité en abaissant le coût d’accès à l’infrastructure, en démocratisant le haut débit et en densifiant l’offre de formation dans les métiers technologiques. Le tout dans un cadre réglementaire assoupli et selon un canevas de financement élargi. L’ambition est donc de faire du Maroc une “start-up nation”. Qu’en pense Mehdi Alaoui, un des pionniers dans le domaine des NTIC ?

TelQuel : Le NMD n’est pas vierge de recommandations en ce qui concerne le développement des startups. Votre évaluation ?

Mehdi Alaoui : Nous avons eu l’occasion de nous exprimer devant la CSMD sous la bannière de l’Apebi. Nous avons même remis plusieurs études et de la documentation aux membres de la commission. En termes de stratégie visant les start-ups, nous avons retrouvé l’essentiel de…

article suivant

Aux environs de Casablanca, un nouveau vaccinodrome "smart" et "intégré" pour accélérer la vaccination