Khadija Zoumi : “On n’inculque pas à l’enfant des valeurs citoyennes qui peuvent le préserver des ondes de choc”

DR

Smyet bak ?

El Hassan. Smyet mok ?  Zineb. Nimirou d’la carte ? C200304. Votre syndicat, l’UGTM, s’est classé troisième aux élections professionnelles du secteur de l’éducation nationale en raflant 97 sièges. Satisfaite de ce résultat ? Passer de 71 à 97 sièges, c’est bien. On espérait mieux car nous avons lutté sur diverses questions et en toutes occasions. Logiquement, lorsque vous défendez les travailleurs, ils sont censés voter pour vous. Ce fut une surprise pour moi que l’UMT finisse premier dans ce secteur, mais je respecte le jeu démocratique. Nous devons travailler davantage pour prendre les devants, pour la simple raison que nous le méritons.

Certains observateurs ont vu dans ces résultats un avertissement adressé au PJD, dont le syndicat (l’UNTM) a essuyé une sérieuse débâcle dans la santé et l’éducation nationale. Partagez-vous ce sentiment ?

J’ai été surprise par ce classement décevant de l’UNTM. Mais les instituteurs ne sont pas n’importe quels électeurs. Leurs votes incluent un message, une tentative de reddition de comptes. Cela peut être une indication, ou peut être accidentel….

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement