“Je veux juste en finir”, le thriller aux frontières du réel de Charlie Kaufman

Avec ce thriller, le réalisateur et scénariste américain Charlie Kaufman déroute le spectateur par une structure narrative mêlant réel et imaginaire. Attention spoiler.

Par

“Im Thinking Of Ending Things” de Charlie Kaufman
Jesse Plemons dans le rôle de Jake, Jessie Buckley dans le rôle de la jeune femme, Toni Collette dans le rôle de la mère, David Thewlis dans le rôle du père dans “Im Thinking Of Ending Things” de Charlie Kaufman. Crédit: Mary Cybulski/NETFLIX © 2020

Lucy est mal dans sa peau. Son fiancé, Jake, ne s’en rend pas compte. Il lui propose d’aller rendre une visite à ses parents, et les voilà en route. Commence alors un road trip. Une scène de voiture qui dure une éternité. Pour alimenter le voyage, Jake ne cesse de parler de tout et de rien. Il tente de combler le vide qui semble s’être installé depuis longtemps dans ce couple. Ça parle des parents, d’opéra et d’autres choses inutiles. Lucy écoute Jake sans grande attention, lui n’a pas l’air de réaliser. Il a l’air d’un homme joyeux et insouciant. Lucy est dans ses monologues intérieurs. Elle réfléchit à sa vie, à son existence, à son enfance. Elle veut en finir, comme l’indique le titre du film. Mais en finir avec quoi ? Vraisemblablement avec Jake. Elle ne l’aime plus, c’est simple. Pendant que Lucy est plongée dans ses réflexions, apparaissent à l’écran des plans de la…

article suivant

Report des activités prévues à l'occasion de la fête du trône