Intelligence artificielle : Al Akhawayn et l’UM6P s’allient

L’Université Al Akhawayn à Ifrane et l’Université Mohammed VI Polytechnique ont annoncé le lancement, pour la rentrée universitaire 2021-2022, d’un nouveau master dédié au calcul intensif au service de l’Intelligence artificielle.

Par

À Benguerir, l’African Supercomputing Center abrite, comme son nom l’indique, le supercalculateur le plus puissant d’Afrique. Crédit: UM6P

L’Université Al Akhawayn (AUI) et l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) ont annoncé le lancement, pour la rentrée universitaire 2021-2022, d’un nouveau master dédié au calcul intensif au service de l’Intelligence artificielle (IA).

Elles concrétisent ainsi un des axes principaux de leur partenariat stratégique, signé en septembre 2020, visant à contribuer au développement de la recherche et développement dans les domaines financier et médical.

La nouvelle formation capitalisera sur la puissance de calcul offerte par le supercalculateur Toubkal de l’UM6P et l’expertise des équipes des deux pôles universitaires en matière de l’IA et des High-performance computing (HPC), à des fins de deep learning et simulation numérique, indique un communiqué de l’AUI.

Une première étape

Concrètement, ce master ambitionne de former des “futurs spécialistes en mesure de concevoir, élaborer et livrer des modèles IA sophistiqués à partir des big data pour les besoins croissants de plusieurs industries nationales”.

Notre ambition est de doter le Maroc de compétences et de technologies en mesure de contribuer au développement d’un ensemble de composants de l’IA destinés à répondre aux besoins du secteur financier et de l’ingénierie de développement des médicaments, avant de l’étendre à d’autres secteurs d’activité”, a souligné le président de l’AUI, Amine Bensaid, cité par le communiqué.

à lire aussi

De son côté, Hicham El Habti, président de l’UM6P, s’est dit convaincu que “l’union des forces entre Al Akhawayn et l’Université Mohammed VI polytechnique peut apporter une grande valeur ajoutée à la formation et à la recherche scientifique au Maroc”, relevant que ce master est une première étape parmi plusieurs autres grandes initiatives qui suivront prochainement.

Parallèlement au master IA, l’école d’ingénieurs de l’AUI accueillera, à partir du mois de septembre, les promotions de trois nouvelles filières de masters qui couvrent les spécialités de la big data, de la transformation digitale et de la Fintech.

Une offre qui “répond à la dynamique du marché de l’emploi boostée par la croissance de la demande relative aux ressources qualifiées dans le domaine du digital”, note l’AUI. À date d’aujourd’hui, l’école d’ingénieurs de l’AUI a formé plus de 1581 lauréats, dont 217 en master, depuis sa création en 1995.

(avec MAP)

article suivant

Vers une accélération de l'approvisionnement en vaccins et un élargissement de la campagne de vaccination aux 25-29 ans