“Revenge porn” : l’affaire de Hanaa B. relancée à la cour d’appel de Tétouan, une semi-victoire pour la victime

L’affaire de Hanaa B., victime de vengeance pornographique au début de l’année 2021, a été relancée à la cour d’appel de Tétouan ce 10 juin. Le juge a confirmé le jugement de première instance, et a étendu le mandat de recherche de l’auteur de la vidéo à l’international.

Par

Lorsque la vidéo est diffusée, Hanaa est sous le choc. “Elle jure sur la tête de ses enfants qu’elle ne savait pas qu’elle était filmée”, insiste Karima Nadir. Crédit: DR

Ce jeudi 10 juin s’est tenue à la Cour d’appel de Tétouan une audience relative à l’affaire de Hanaa B., victime de vengeance pornographique, datant du début du mois de janvier dernier. Après la publication à son insu d’une vidéo d’elle à caractère pornographique, la jeune femme âgée de seulement 24 ans, mère de deux enfants, avait été condamnée à un mois de prison et une amende de 500 dirhams, en vertu des articles 488 et 490, respectivement relatifs à l’outrage à la pudeur et aux relations sexuelles hors mariage. Un jugement polémique, violemment dénoncé par la société civile, et qui avait vivement relancé le débat autour des libertés individuelles. Pendant ce temps, l’auteur de la vidéo, également poursuivi, est en liberté, étant donné qu’il se trouve aux Pays-Bas et qu’il n’existe pas d’accord…

article suivant

L'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika est mort