Un État fort, une société forte : la doctrine de la CSMD pour le Maroc de 2035

Dans son rapport sur le modèle de développement, la Commission pilotée par Chakib Benmoussa présente une nouvelle organisation devant, à terme, permettre au Maroc de disposer d’un appareil étatique assurant ses pouvoirs régaliens au service des citoyens, qui doivent être un contrepouvoir. Une ambition qui peut être mieux comprise à l’aune de la lecture du livre ‘The Narrow Corridor’, écrit par deux économistes, l’un britannique 
et l’autre américain.

Par

Au-delà d’un modèle de développement et d’un projet de société, la CSMD est sortie, dans son rapport soumis le 25 mai au roi Mohammed VI, avec une nouvelle doctrine pour l’organisation de l’état, mais aussi de la société marocaine. Une doctrine qui peut être résumée en quelques mots, tirant leur inspiration du discours prononcé en juillet 2019 par Mohammed VI et consacré à la nécessité d’un nouveau modèle de développement : un État fort, une société forte.

à lire aussi

Deux notions, de prime abord opposées, mais qui ont pourtant été conciliées dans le cadre des travaux menés par le chercheur et économiste américano-turc Daron Acemoğlu…
article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement