Dakhla : le Crans Montana reprendra ses activités le 22 juin

Annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, le Forum Crans Montana de Dakhla va bien tenir une édition en juin, d’après un communiqué émis par l’entité dirigée par Jean-Paul Carteron.

Par

Crans Montana 2018 à Dakhla

Le Forum Crans Montana de Dakhla reprendra ses activités dès le 22 juin prochain avec une conférence virtuelle sur le thème de “La femme africaine et la résilience post-Covid”, a appris la MAP auprès des organisateurs, samedi 8 mai.

Juste avant le déclenchement de la pandémie, le dernier événement organisé par le Crans Montana Forum et son African Women’s Forum avait pour thème la femme africaine, porteuse de valeurs universelles. Au moment de renouer avec nos activités dont les plus anciennes remontent à 35 ans, le thème de la prochaine conférence et première de l’ère post-Covid sera aussi consacré à la femme africaine”, écrit le président-fondateur du Forum Crans Montana, l’ambassadeur Jean-Paul Carteron, dans un communiqué.

Un retour en présentiel pour novembre 2021

Il y a un an, le forum n’avait pu tenir sa sixième édition à Dakhla du 18 au 21 mars 2020. Cette fois-ci, l’organisation non gouvernementale suisse basée en Principauté de Monaco compte mettre le rôle de la femme à l’honneur “car dans la vie sociétale du continent africain, elle joue plus que jamais un rôle essentiel, stabilisateur, créateur et dynamique”, poursuit Jean-Paul Carteron.

D’autres rendez-vous seront organisés en virtuel, en attendant le retour des événements “en présentiel” pour novembre 2021, précise la même source.

à lire aussi

Le Forum a également annoncé sa programmation pour 2022 avec quatre grandes thématiques, à savoir “La création d’écosystèmes propices à l’innovation” (mars 2022), “Pour une exploitation durable du potentiel énergétique africain” (mai-juin 2022), “Vers une exploitation durable des ressources halieutiques” (septembre 2022) et “Vers un accès élargi à la santé publique” (novembre 2022).

Créé en 1986, le Forum Crans Montana (FCM) est une organisation internationale non gouvernementale avec comme but premier de contribuer au renforcement de la coopération internationale en favorisant les bonnes pratiques et en permettant un dialogue permanent entre décideurs des secteurs public et privé.

(MAP)

article suivant

[Le Scan] Moudawana : pourquoi une réforme s’impose