CPU : opération d’immatriculation des commerçants, professionnels et artisans à travers un réseau de proximité

En plus du portail électronique lancé par la CNSS, les commerçants, professionnels et artisans assujettis à la contribution professionnelle unique (CPU) peuvent s’inscrire à travers des guichets de proximité des réseaux partenaires (Chaabi Cash, Tasshilat, Barid Cash et Cash Plus).

Par

Un potier travaille dans un atelier de la ville de Salé, le 3 juin. À cause de la pandémie, les artisans sont privés de revenus depuis près de trois mois. L’artisanat représente environ 7 % du PIB, avec un chiffre d’affaires à l’exportation l’an dernier estimé à près d’un milliard de dirhams. Crédit : Fadel Senna/AFP

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a lancé une nouvelle fonctionnalité sur son portail électronique www.macnss.ma pour permettre aux commerçants, professionnels et artisans assujettis à la contribution professionnelle unique (CPU) de s’inscrire et de déclarer les membres de leurs familles, indique la CNSS dans un communiqué.

Afin de multiplier ses canaux, et permettre l’accès à l’Assurance Maladie Obligatoire au plus grand nombre, la CNSS a récemment conclu un accord avec des établissements de services de proximité, mettant ainsi à disposition, à partir du 11 mai, de nouveaux points de contact pour l’immatriculation des personnes éligibles et la déclaration des membres de leurs familles, ajoute la même source.

Ainsi, les commerçants, professionnels et artisans concernés pourront, en plus du portail en ligne, effectuer leurs démarches d’inscription sur tout le territoire à travers des guichets de proximité des réseaux partenaires (Chaabi Cash, Tasshilat, Barid Cash et Cash Plus).

Il est à noter que les guichets de proximité habilités à effectuer cette opération sont identifiables grâce à une pancarte CNSS portant son logo et l’expression “Bureau agréé pour l’immatriculation des travailleurs non salariés”.

Prévue par la loi de finances 2021, la Contribution professionnelle unique (CPU) est un système d’imposition adapté aux personnes physiques dont le revenu professionnel est déterminé selon le régime du bénéfice forfaitaire. Le but est de permettre à cette catégorie de contribuables exerçant des activités à faible revenu de s’acquitter d’un seul impôt.

(avec MAP)

article suivant

[Le Scan] Moudawana : pourquoi une réforme s’impose