Le ftour avec... Nacer Ibn Abdeljalil : “Je pratique déjà le jeûne intermittent”

L’alpiniste et coach Nacer Ibn Abdeljalil, premier Marocain à avoir gravi l’Everest, nous raconte ses petites habitudes ramadanesques à l’heure du ftour, et bien plus. Entretien.

Par

Nacer Ibn Abdeljalil. Crédit: Facebook

Le jeûne du ramadan ne rime pas avec ascension des sommets. Vous confirmez ?

On peut faire des randonnées pendant le jeûne. Mais c’est vrai qu’elles ne sont pas plus longues que 3 à 4 heures au maximum. Après, on a soif !

Avez-vous déjà essayé de réaliser une performance pendant le mois sacré ?

Je cours beaucoup. J’ai un circuit quotidien de 11 kilomètres à peu près. J’essaie tous les jours d’améliorer mon temps dessus. C’est un circuit de course à pied, mais vallonné. En temps normal, je m’entraîne pendant près de deux heures et demie. Pendant le ramadan, les séances durent une heure au maximum.

Y a-t-il des pratiques simples que vous adoptez pour garder le rythme pendant le ramadan ?

Principalement le vélo et la course à pied. Je nage un peu aussi, et j’essaie de faire des abdos pour rester en forme au niveau du haut du corps.

Quel est votre programme matinal durant ce mois ?

Le matin, j’organise mes prochains voyages et je fais du coaching par zoom. L’après-midi, c’est sport. Le jour de l’Aïd, j’emmènerai à Aït Bouguemez (province d’Azilal, ndlr) un groupe de 25 personnes. Le 4 juin, je serai à Imlil. Inchallah, fin juin, si les frontières rouvrent, j’irai faire l’ascension du plus haut sommet d’Afrique, le Kilimandjaro en Tanzanie.

Lorsque le ftour approche, vous êtes derrière les fourneaux ou déjà à table ?

Non (rires). Je rentre du sport cinq minutes avant l’appel du moghreb.

À l’heure du ftour, vous dévorez quoi en premier ?

Beaucoup d’eau et des jus naturels et pas sucrés. Je prends des soupes de légumes, pas lharira. Je fais attention à ce que ça ne soit pas trop gras, ni trop sucré.

Vous privilégiez donc un seul repas et non pas plusieurs pendant vos soirées ramadanesques…

Un seul repas.

Et vous vous réveillez pour le shour ?

Si je me réveille, je bois un verre d’eau.

Pour l’animation, vous êtes plutôt télévision ou radio sur fond de tarrab al andaloussi ?

Je ne regarde pas la télé. Je regarde plutôt des vidéos de sport, et je dors très tôt, à 21 h 30. Le sommeil est très important pour moi à cause de la faim.

Vous êtes plutôt lectures spirituelles ou littéraires pendant le ramadan ?

J’ai téléchargé une application mobile qui me permet de lire deux hizbs du Coran par jour.

Vous étiez pour que les cafés restent ouverts après le ftour ?

J’aurais aimé qu’ils aient au moins le droit de faire la livraison après le ftour. Pareil pour les restaurateurs. Mais en vérité, je ne connais pas les risques.

Pareil pour les mosquées ?

Si c’était possible, on aurait pu limiter le nombre de personnes. Le problème, c’est que ce n’est pas possible car tout le monde va vouloir y aller. Donc tout le monde prie à la maison.

Est-ce que ramadan change vos habitudes de manière générale ?

Je pratique déjà le jeûne intermittent. D’ordinaire, je perds 4 à 5 kilos durant le ramadan. Pour ce qui est des sorties durant la nuit, je ne le faisais pas, même quand il n’y avait pas de couvre-feu. Ramadan, c’est toujours pour me ressourcer.

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité