Opter pour le digital est la solution idoine pour accélérer la reprise économique au Maroc

Un an après le déclenchement de la pandémie liée à la COVID-19, les entreprises au Maroc comme partout ailleurs à travers le monde ont dû opter pour des solutions capables de leur permettre de s’ancrer plus rapidement dans une logique de reprise. C’est dans ce sillage que Microsoft vient d’organiser une table ronde durant laquelle il a réaffirmé son profond engagement à soutenir les entreprises au Maroc et à les aider à adopter une culture de résilience numérique à la fois efficace et constructive.

Par

Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel.

Ahmed Yahyaoui, Directeur Régional Customer Success pour l’Afrique et Directeur Général par Intérim de Microsoft Maroc, n’a pas manqué de faire part de son enthousiasme quant à l’organisation de cet événement, tout en rappelant à quel point le déclenchement de la pandémie a permis de décupler l’importance de la technologie. « Dès les deux premiers mois de la pandémie, la réaction mondiale face à la pandémie de la COVID-19 a permis de sensiblement accélérer la transformation numérique. Une telle dynamique est bien évidemment appelée à se poursuivre. Nous nous trouvons désormais placés dans une logique d’inflexion au sein de laquelle les systèmes traditionnels deviennent insuffisants. Dans ce contexte, les secteurs public et privé sont appelés à innover afin d’être capables de surmonter tous les défis économiques qui sont actuellement imposés par les restrictions sanitaires. Aujourd’hui, la circulation des biens et des personnes, mais aussi le commerce international, sont lourdement impactés, ce qui ne laisse guère d’autre choix aux entreprises que de développer leurs compétences numériques. »

Réagissant face à la pandémie, Microsoft avait lancé, dès l’année dernière, plusieurs mises à jour de ses solutions, à l’instar de Teams. Ces mises à jour ont permis à des centaines d’entreprises de différentes tailles, ainsi qu’à plusieurs milliers d’employés au Maroc, de commencer à travailler à distance et de garantir ainsi une continuité de leurs activités.

Microsoft a également organisé plusieurs actions ambitieuses, telles que l’initiative Global Skilling qui a permis d’améliorer les compétences techniques et numériques de millions de personnes touchées par la crise. Rien qu’au Maroc, plus de 90 000 apprenants ayant bénéficié de cette formation en ligne ont déjà pu être engagés, et ce nombre ne cesse d’augmenter tous les jours.

Microsoft a joué un rôle de premier plan dans la facilitation du travail et de l’apprentissage à distance. En tant que fournisseur de plates-formes digitales et d’outils numériques de pointe, Microsoft a mis en place un véritable écosystème d’experts et de partenaires qui travaillent en choeur dans le but de favoriser l’inclusion numérique et de relever les défis auxquels sont confrontées les économies désireuses de s’engager dans la voie de la reprise.

« Nous reconnaissons qu’il existe plusieurs voies à suivre afin que l’avenir soit meilleur. Il s’agit notamment de veiller à ce que la croissance économique devienne inclusive et accessible à tous les pays, développés ou en développement, mais aussi à toutes les communautés, urbaines ou rurales, à toutes les entreprises, petites ou grandes, etc. Une telle démarche est placée au coeur même de notre mission qui consiste à donner à chaque personne et à chaque entreprises les moyens d’accomplir davantage grâce à la technologie. Nous nous engageons également à instaurer la confiance dans la technologie et dans son utilisation, en garantissant la confidentialité des données et en fixant des critères très élevés en matière de cybersécurité et d’IA », poursuit M. Ahmed.

« Favoriser la reprise économique passe nécessairement par une volonté continue d’apprendre. En multipliant nos efforts et en consolidant nos engagements, cela contribuera à encourager davantage les entreprises à mieux se transformer en vue d’un avenir meilleur », conclut Ahmed.

 

article suivant

Restrictions des déplacements de et vers la ville de Fès du 11 au 16 mai