La DSGN enquête sur une opération collective d’émigration illégale à Fnideq

L’enquête concerne 23 candidats à l’émigration illégale, remis par les services sécuritaires espagnols après leur arrivée à Sebta par voie maritime.

Par

Sebta, ville jumelle de Fnideq, est à portée de vue. Quatre petits kilomètres séparent les deux villes intimement liées. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan a ouvert, ce mardi 27 avril, une enquête pour identifier l’ensemble des personnes impliquées dans l’organisation d’une opération collective d’émigration illégale par voie maritime, depuis le large de Fnideq.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que l’enquête concerne 23 candidats à l’émigration illégale remis par les services sécuritaires espagnols après leur arrivée à Sebta par voie maritime.

Selon un site d’information local, une centaine de jeunes Marocains sont arrivés ce week-end à Sebta après avoir contourné les murs de la frontière à la nage. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent également les opérations de sauvetage menées par la Marine royale côté marocain, et par la Guardia Civil côté espagnol.

(avec MAP)

article suivant

Restrictions des déplacements de et vers la ville de Fès du 11 au 16 mai