Le gouvernement espagnol justifie l'entrée de Brahim Ghali sur son territoire par des "raisons humanitaires"

Le gouvernement espagnol a admis qu'il avait autorisé l'entrée en Espagne du chef du Polisario, Brahim Ghali, pour des raisons humanitaires.

Par

Crédit: AFP

Selon l’agence de presse EFE, citant une source diplomatique espagnole, le chef du Polisario Brahim Ghali a été transféré en Espagne « pour des raisons strictement humanitaires, pour y recevoir des soins de santé « .

Plus tôt dans la journée, une information exclusive de Jeune Afrique révélait que Brahim Ghali a été admis d’urgence le 21 avril au soir dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, en Espagne.

Suite à l’intervention du président algérien Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez avait assuré que le chef du Polisario, objet de plusieurs plaintes pour violation des droits de l’Homme, ne serait pas inquiété par la justice.

article suivant

Sebta : l’ambassadrice du Maroc en Espagne rappelée à Rabat pour consultation