Covid-19 : pourquoi le Maroc ne dispose toujours pas d’autotests de dépistage

L’Europe a donné son feu vert pour les autotests Covid à prélèvement nasal. Moins douloureux, plus accessibles, plus rapides, ces tests fiables à 80% pour les personnes symptomatiques se présentent comme une réelle alternative 
au PCR. Le Maroc pourrait-il se pencher sur ce système de dépistage?

Par

Retirés des pharmacies en juin dernier sous la pression des laboratoires, ces tests rapides étaient de retour dans les pharmacies depuis une semaine. Crédit: DR

De loin, il ressemble à un test de grossesse, un trait si négatif, deux traits si positif. L’autotest Covid-19 se présente comme une alternative au test PCR. Surtout que celui-ci possède une fiabilité clinique de 80% en cas de symptômes (maux de tête, nez qui coule, fatigue, souffle court…). À la différence d’un test RT-PCR qui recherche l’ARN du virus, ou du sérologique qui se penche sur les anticorps, l’autotest antigénique tente de détecter la présence de la protéine du virus. Il est inutile d’aller aussi profondément dans le pharynx: une plongée de 2 à 4 cm dans la narine suffit pour obtenir un résultat. Il suffit de placer ensuite l’écouvillon dans une solution distribuée avec le kit, et de placer une goutte de ce liquide sur la cassette d’analyse. En 15 minutes, les doutes…

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles