Rabii Redouane : “Le volet politique pourrait retarder le projet de loi sur la légalisation du cannabis”

Le 3 avril, une instance scientifique consultative sur le cannabis à usage thérapeutique se réunissait à Tanger. Quelques semaines après l’adoption du projet de loi 13.21 par le gouvernement, ce comité d’experts pourrait être essentiel à la mise en œuvre du texte.

Par

Le cannabis est désormais perçu comme une source de richesse, autant par les décideurs politiques que par les investisseurs. Crédit: AFP

Le 3 avril, une instance scientifique consultative sur le cannabis à usage thérapeutique se réunissait à Tanger. Quelques semaines après l’adoption du projet de loi 13.21 par le gouvernement, ce comité d’experts pourrait être essentiel à la mise en œuvre du texte.

Rabii Redouane, urologue et professeur à l’université Mohammed VI.Crédit: DR
Un mois après l’adoption du projet de loi 13.21 relatif à la légalisation du cannabis à usage thérapeutique et industriel, une instance scientifique consultative, réunissant des experts dans plusieurs domaines, s’est formée autour de Rabii Redouane, urologue à l’hôpital Cheikh Khalifa de Casablanca et professeur à l’université Mohammed VI. Cette instance, composée de pharmaciens, de professeurs de droit, d’économistes et de chercheurs, entend bien être une source d’informations sur le projet de loi, tant pour les parlementaires que pour la population. Le 3 avril, elle s’est rendue à Tanger pour rencontrer les acteurs locaux du secteur. Entretien avec le président de l’instance.

TelQuel : Quel est le rôle de cette instance ?

Rabii Redouane : La connaissance de la population sur le cannabis, et…

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains