Au Parlement, les procédures et le PJD menacent de torpiller le projet de loi sur la légalisation du cannabis

Adopté il y a un mois en Conseil de gouvernement, le projet de loi sur 
le cannabis est au point mort. Bloqué au parlement, le texte est victime d’une équation politique. Le PJD veut jouer la montre lorsque d’autres plaident pour une accélération du processus.

Par

Les débats se sont agités autour du choix de l’instance parlementaire devant examiner le texte : la Commission de l’Intérieur et des collectivités territoriales ou bien celle des secteurs productifs ? Crédit: Ramzi Haidar / AFP

La légalisation du cannabis, ce n’est pas pour demain. Adopté en Conseil de gouvernement le 11 mars, après deux semaines d’examen, le projet de loi 13.21 autorisant l’usage du cannabis à des fins industrielles et thérapeutiques est au point mort au parlement. Abdelouafi Laftit, porteur du texte et ministre de l’Intérieur, l’avait pourtant soumis au bureau de la Chambre des représentants le 31 mars. Depuis, les débats ne s’agitent plus autour du contenu du texte mais du choix de l’instance parlementaire devant l’examiner. Censé permettre un décollage économique des régions concernées, tout en permettant à des milliers de Marocains de sortir de la clandestinité, le projet de loi n’est pas près d’être adopté. La faute à des calculs politiciens et à des considérations électorales.

À la recherche d’un arbitre 

Quelques minutes avant le passage de Saâd-Eddine…

article suivant

Sebta : l’ambassadrice du Maroc en Espagne rappelée à Rabat pour consultation