Le projet de la voie express Tiznit-Dakhla prendra forme l’année prochaine

Le projet de la voie express Tizinit-Dakhla prendra forme l’année prochaine, a annoncé ce 8 avril le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara.

Par

Abdelkader Amara, ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, s’enquiert de l’état d'avancement des travaux de la voie express Tiznit-Dakhla. Crédit: MAP

Le ministre, qui inspectait les tronçons de ce projet dans la province de Tarfaya, a indiqué que la mise en œuvre de ce chantier avançait à un rythme soutenu dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, qui héberge à elle seule 475 km de cette voie express, dont trois ouvrages d’art, pour un coût estimé à 3,6 milliards de dirhams.

Dans une déclaration à la MAP, il a souligné que cette route de 1055 km, qui mobilise un investissement de près de 10 milliards de dirhams, revêtait une grande importance puisqu’il s’agit d’une route transcontinentale reliant l’Europe à l’Afrique subsaharienne à travers le Maroc.

à lire aussi

Abdelkader Amara, qui était accompagné du gouverneur de la province de Tan-Tan Mohamed Hamim, a ajouté que ce projet comprenait la réalisation d’un pont de 1650 mètres pour le contournement de la ville de Laâyoune, considéré comme le plus grand du Maroc, pour une enveloppe de 1,1 milliard de dirhams.

Le ministre a ensuite visité la station de dessalement d’eau de mer à Tarfaya, construite en “un temps record” par une entreprise marocaine pour répondre aux besoins en eau de la population locale L’alimentation en eau potable de Tarfaya et l’extension du réseau d’assainissement liquide ont mobilisé un investissement de 140 millions de dirhams.

Abdelkader Amara a également inspecté plusieurs tronçons de la voie express Tiznit-Dakhla près de la ville de Tiznit et dans la région de Guelmim-Oued Noun, ainsi que des chantiers de barrages.

(avec MAP)

article suivant

Plus de 90 blessés dans de nouveaux heurts à Jérusalem