Confinement, dépression et addictions : une saison en enfer

Mars 2021 a marqué le premier anniversaire, funèbre, du confinement. Une année qui semble sans fin, au climat anxiogène : nombreux sont ceux qui rapportent être sujets à des troubles mentaux. Anxiété, dépression, addiction... ils ont pété les plombs. Car le Covid, ça fait aussi mal à la tête.

Par et

DR

Un an s’est écoulé depuis le début de la pandémie. Un an de doutes, de mauvaises nouvelles, de mesures restrictives… et de mal-être. Les Marocains n’ont pas été épargnés par le coronavirus et ses conséquences, notamment psychologiques. Peu visibles en surface, les effets n’en sont pas moins dévastateurs.

“Nous enregistrons de plus en plus de troubles anxieux et dépressifs liés à la pandémie. C’est une réalité dans les cabinets de psychiatrie adultes, mais aussi enfants”

Hachem Tyal, psychiatre
La santé mentale des Marocains va de plus en plus mal, nous enregistrons de plus en plus de troubles anxieux et dépressifs liés à la pandémie. C’est une réalité dans les cabinets de psychiatrie adultes, mais aussi enfants”, s’inquiète le psychiatre Hachem Tyal. Et de poursuivre: “On a de plus en plus de troubles du…

article suivant

Restrictions des déplacements de et vers la ville de Fès du 11 au 16 mai