Ghita Msefer, psychologue : “La jeunesse va être fortement impactée par les restrictions pendant ramadan”

Une vision trouble de l’avenir, un manque de liens sociaux et des restrictions sanitaires qui s’accumulent. Ghita Msefer, psychologue et fondatrice du Centre international de psychologie du travail, a répondu aux questions de Rachid Hallaouy dans Le Scan-Podcast de TelQuel pour parler de l’impact du Covid sur la santé mentale des Marocains.

Par

MAP

TelQuel : Un an après le début de la pandémie, peut-on dire que nos populations sont abîmées psychologiquement ?

Ghita Msefer, psychologue et fondatrice du Centre international de psychologie du travail.
Ghita Msefer : Les citoyens traversent une période de mal-être. Les adolescents ont besoin de sortir se décharger d’une certaine agressivité, évacuer de mauvais sentiments. Mais ils se retrouvent enfermés chez eux, avec leurs parents. Les relations parents-enfants, d’ailleurs, sont devenues parfois difficiles et l’atmosphère dans certains foyers en a pâti. Les jeunes qui présentaient déjà des troubles obsessionnels, des difficultés à gérer leurs émotions, ou encore qui avaient des sentiments de persécution ont vu leurs problèmes s’aggraver. On peut parler de symptômes des restrictions. Les jeunes ont…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés